QUALITÉ DE L'AIR INTÉRIEUR

Accueil > Le projet daip > Qualité de l'air intérieur

UN CONCENTRÉ DE POLLUANTS

La qualité de l'air intérieur que nous respirons chaque jour n'est jamais de bonne qualité. Il est d'ailleurs jusqu'à 10 fois plus pollué que l'air extérieur.

Les sources de pollution y sont nombreuses et variées: infiltration de l'air pollué provenant de l'extérieur, fumées de tabac, moisissures, matériaux de construction, meubles, produits d'entretien, peintures, appareils à combustion...

Zoom sur les polluants :

Les BTEX (Benzène, Toluène, ethylbenzene, Xylène) sont les polluants organiques volatils (COV) les plus courants et les plus toxiques. On les retrouve dans les colles, meubles, peintures, tissus, matériaux de construction... Les NOx (oxyde d'azote) sont des polluants minéraux. Ils sont dégagés par les gaz d'échappement et les appareils à combustion (chauffage, cuisson, chaudière…)

UN ENJEU SANITAIRE MAJEUR

Chaque jour, nous passons plus de 80 % de notre temps dans des environnements clos et respirons environ 15 000 litres d'air. Respirer cet air pollué peut avoir des effets sur le confort et la santé, depuis la simple gêne (gêne olfactive, somnolence, irritation des yeux et de la peau) jusqu'à l'apparition ou l'aggravation de pathologies graves: allergies respiratoires, asthme, cancers, intoxications... Elle facilite également l'expansion des virus (grippe, etc.) et des bactéries (infections nosocomiales, staphylocoque, streptocoque...).

Les problèmes liés à la qualité de l'air intérieur sont donc aujourd'hui reconnus comme un facteur de risque majeur pour la santé humaine.

Chiffres clé

  • L'air intérieur est 10 fois plus pollué que l'air extérieur (Observatoire de la Qualité de l'Air Intérieur)
  • 4 millions de décès dans le monde seraient dû chaque année à pollution de l'air intérieur. (OMS).
  • 5 à 10% des cancers seraient liés à des facteurs environnementaux. (INVS)
  • En France, le coût de l'asthme et des cancers se chifferait entre 300 et 1300 millions d'euros.